HAY ADIL RUE 8 N° 55, HAY MOHAMMADI CASABLANCA, MAROC
+212 522 60 60 64
Prière de Aid Al Adha
(Salat Al Aid)
deroulement-aid
Déroulement de l’Aid Al Adha (Aid El Kbir)

Prière de Aid Al Adha (Salat Al Aid)
Aid Al Adha a lieu le 10 du mois Dhou Lhijja du calendrier musulman. C’est donc en observant la lune dix jours auparavant, que l’Aid El Kebir est annoncé dans chacun des pays musulmans du monde.

Le jour de l’Aid, on se réveille tôt généralement afin de pouvoir faire ses ablutions, voire même se laver entièrement, et se rendre au lieu de prière pour la grande prière de Aid Al Adha.

Les gens se rendent à « Al Moussala » à pieds de préférence tout en invoquant Dieu « Allahou Akbar » de façon individuelle. Un imam guide les fidèles pour la prière de l’Aid Al Adha puis donne son sermon auquel il n’est pas obligatoire d’assister. Il est préférable de repartir chez soi par un différent chemin que celui emprunté en direction d’Al Moussala.

Après le sermon de l’Aid El Kbir, l’imam ou, dans certains pays, le Roi, égorge le sacrifice (ordinairement un mouton mais d’autres sacrifient une chèvre ou une vache…) et c’est le signe pour que tous les pères de familles en fassent autant dans leurs foyers.

Le rituel du sacrifice
Le sacrifice est fait au nom d’Allah. La lame utilisée doit être obligatoirement très aiguisée afin que la bête ne souffre pas et meure rapidement, d’un seul mouvement, permettant ainsi que sa viande soit « Halal ».

Après la saignée, la carcasse de l’animal est accrochée à l’envers, afin que tout le sang puisse s’écouler et la bête est aussi vidée. Sa tête est grillée et le cœur, les poumons, le foie sont cuits en brochettes. La viande de l’animal en elle-même n’est mangée que le lendemain de l’Aid pour des raisons de santé et d’hygiène. Les plats et leur préparation en elle-même diffèrent de pays en pays.

Aid Al Adha entre aumône et obligation
Une partie du sacrifice (le tiers) doit être donnée en tant que « Sadaka » (en tant qu’aumône) aux plus pauvres qui n’ont pas les moyens de s’offrir un mouton. D’autres musulmans poussent la générosité jusqu’à offrir toute une bête aux plus démunis. Néanmoins, il n’est pas obligatoire d’acheter un sacrifice à l’occasion de l’Aid pour les gens qui n’en ont pas les moyens. Aid El Adha est une sunna Moakada du prophète Mohamed et non une farida (obligation).

Aid El Kebir est aussi une occasion pour que la famille et les amis se réunissent et aussi de pardonner à ceux qui nous ont fait du tort auparavant et de prier Dieu pour son pardon et son indulgence.